06 08 32 54 41 // 1 avenue du meilleur ouvrier de France, 33700 Mérignac
Youtube Instagram Facebook Linkedin

Utiliser le frein sur la route ?

Bien freiner garantit votre sécurité et celle des autres. Des situations différentes appellent des freinages différents. Savoir passer d’une situation de sérénité à un freinage d’urgence très réactif est vital. Souvent les conducteurs croient maîtriser leur trajet, savoir où il faut freiner, ralentir. En cas d’imprévu, il faut oser appuyer fort et très vite sur la pédale de frein. Beaucoup de conducteurs ne l’osent justement pas. Or cela peut vous sauver la vie !

C‘est sur la nécessité d’apprendre à varier rapidement les différents freinages que Julien Gedet souhaite attirer votre attention aujourd’hui. Nous verrons les 2 types de freinage indispensables sur la route.

Situation d’anticipation et de sérénité – freinage « light » :

Le but de la conduite sereine est de se créer une zone de confort sur la route tout au long de votre trajet. Ne pas coller la voiture de devant, anticiper le feu rouge, anticiper le rondpoint qui arrive etc. Dans ce cas, votre freinage sera très léger. Vous allez caresser la pédale de frein avec votre pied. Sur les voitures actuelles, les freinages sont assistés, voire sur assistés. 

Caresser la pédale signifie mettre simplement le poids de votre pied dessus. Cela fait 300-500 gr de pression. C’est très peu. Mais cela suffit pour que la voiture ralentisse bien. Vous passerez sereinement les feux, les rondpoints, les « cédez le passage » etc. La sérénité vient du fait que vous avez anticipé et que vous avez freiné assez tôt. Même si vous freinez peu, vous allez pouvoir vous arrêter si besoin. Ce freinage « light » est idéal dans la mesure où vous anticipez. Par exemple, arrivant aux abords d’une ville, vous posez votre pied sur la pédale de frein avant le panneau 50km/h.

Les avantages du freinage « light » :

  • L’énorme avantage de ce freinage pour votre budget et l’écologie est une très faible consommation des plaquettes de frein.
  • Autre avantage est le confort avec très peu de contrainte sur la ceinture.
  • Enfin, vous avez l’avantage de la sérénité maximale car tout est anticipé.
Utilisation du frein sur route

Situation d’imprévu pour l’utilisation du frein – freinage d’urgence :

Une voiture qui vous déboite, un chien apparu de nulle part ou en enfant qui se rapproche trop de la route ? Vous êtes obligé de freiner fort et très, très vite. Dans ce cas, il faut être très incisif sur la pédale de frein. Savoir passer du mode « sérénité avec appui léger » à un freinage d’urgence avec appui fort et rapide s’apprend. Julien Gedet apprend à beaucoup de ses stagiaires à développer ce reflex. Chez la majorité, il n’est pas assez rapide faute d’avoir été répété. Or en situation d’urgence, la rapidité peut sauver la vie. Quand il faut réagir, il faut vraiment oser attaquer votre pédale de frein.

Pour apprendre à être réactif, entrainez-vous avec votre voiture dans une zone où il n’y personne. Accélérez jusqu’à 50 km/h et osez appuyer fort pour vous arrêter sec, sans progressivité. Répétez cet exercice au moins 5 fois pour acquérir le reflex.

Depuis 2004, toutes les voitures sont obligatoirement équipées d’ABS et depuis 2008, d’ESP (correcteur de trajectoire). Imaginons la pire situation : sous la pluie, vous êtes dans un virage, un enfant traverse. Il faut attaquer le frein et laisser la voiture faire le reste. Elle le fera à une condition très importante : vos roues doivent être pointées dans la direction où vous souhaitez aller. Pour éviter l’enfant, en tapant dans les freins tournez en même temps un peu le volant. Faites confiance à la technologie pour le reste !

Pour aller plus loin

Einstein disait “la connaissance s’acquiert par l’expérience, tout le reste n’est que de l’information”. Venez participer à un stage de pilotage sur circuit pour apprendre ou vous perfectionner grâce aux précieux conseils de Julien, coach professionnel, qui saura vous accompagner avec précision quelque soit votre niveau. Accessible à tous.