06 08 32 54 41 // 1 avenue du meilleur ouvrier de France, 33700 Mérignac
Youtube Instagram Facebook Linkedin

Le temps de chauffe d’une voiture

Le temps de chauffe d’une voiture

Faut-il laisser le moteur tourner longtemps avant de prendre la route ? Ou démarrer et rouler sans attendre le temps de chauffe ? 

Il existe une légère distinction entre l’hiver et le reste de l’année.

L’hiver, si la voiture a dormi dehors, vous démarrez le moteur et mettez le chauffage à fond. Il faut attendre que toutes les vitres soient suffisamment désembuées pour partir. Si les vitres doivent être grattées, il faut le faire sur toute leur surface. Gratter juste « un petit carré » côté conducteur et rouler ainsi est très dangereux. Anticipez ce temps de désembuage ou de grattage pour rouler en toute sécurité.

Le reste de l’année, avec nos voitures modernes, vous pouvez démarrer le moteur et partir sur la route directement sans avoir à attendre 2, 3, 4 ou 10 minutes à le faire chauffer. En roulant directement, vous allez faire circuler l’eau et l’huile dans le moteur correctement. Ce qui le fera chauffer crescendo et permettra de chauffer également la boîte. En effet, quand vous laissez chauffer le moteur en arrêt, le reste de la mécanique ne chauffe pas.

Temps de chauffe 

Temps de chauffe 

L’été comme l’hiver, l’important est de rouler plus doucement.

C’est bon pour l’écologie et c’est bon pour la mécanique qui chauffe progressivement. Montez le régime moteur à peu près à 1800-2000 tours/min maximum. Passez tout de suite les rapports pour que la mécanique puisse se mettre en route. Vous chauffez ainsi le moteur, la boîte, les freins, les pneus en les sollicitant avec douceur. En 10 minutes de trajet, tout sera chaud et utilisable normalement. 

Prenez en considération le contexte extérieur pour le temps de chauffe du véhicule et celui des pneus ou des freins en particulier.

Un matin en plein été, avec une température de 25°, vous y allez doucement. La température est bonne, tout chauffe vite, la mécanique ne souffrira pas. Au mois de février, même si le pare-brise n’est pas gelé, mais que la température est de 2-3°, et qu’en plus, vous roulez avec un moteur diesel, allez-y vraiment très délicatement. Passez les vitesses très doucement pour éviter de forcer et vous chaufferez tout le véhicule crescendo.

Pour aller plus loin

Einstein disait ” la connaissance s’acquiert par l’expérience, tout le reste n’est que de l’information”. Venez participer à un stage de pilotage sur circuit pour apprendre ou vous perfectionner grâce aux précieux conseils de Julien, coach professionnel, qui saura vous accompagner avec précision quelque soit votre niveau. Accessible à tous.