06 08 32 54 41 // 1 avenue du meilleur ouvrier de France, 33700 Mérignac
Youtube Instagram Facebook Linkedin

Quelle est la bonne trajectoire sur circuit ?

Une trajectoire est une ligne décrite par le centre de gravité de n’importe quel objet ou point en mouvement. Sur circuit, cette notion est décrite par une courbe limitant les contraintes et l’effet de la force centrifuge. L’objectif est de réaliser des passages en courbe le plus rapidement possible sans sortie de piste.

Avoir une bonne trajectoire

trajectoire sur circuit

Une bonne trajectoire sur circuit se compose de trois points essentiels :

Le point de braquage : zone extérieure au virage, à l’entrée de celui-ci. A partir de ce point, on oriente le volant en direction du point de corde.

Le point de corde : c’est le point à partir duquel, en fin de braquage, on commence le débraquage en direction du point de sortie. La réaccélération est alors proportionnelle aux degrés de débraquage du volant.

Le point de sortie : une fois atteint, les roues du véhicule doivent être droites et la réaccélération maximale. Ce point est le plus à l’extérieur du virage.

Ces trois étapes sont évidemment liées au freinage qui précède la majorité des approches de virage. Nous traitons le sujet du freinage sur circuit dans un autre article disponible sur le site.

Les différents types de trajectoires

point de corde

Il existe principalement sept types de courbes différentes ayant chacune leur spécificité d’approche. Les courbes suivantes sont les modèles les plus représentés sur circuit :

La courbe à rayon constant

Elle peut s’apparenter à un virage en épingle que l’on aurait élargi. Elle est composée d’un point de corde long et, pour l’appréhender, il faut braquer relativement tôt et maintenir l’intérieur du virage le plus longtemps possible.

La grande courbe

C’est généralement le virage où l’on perd le moins de vitesse. La courbe a une trajectoire constante, le rayon de braquage est le même du point de braquage au point de sortie, en passant par la corde.

L’épingle

C’est un virage très serré. Il faut suivre une première trajectoire du point de braquage au point de corde, puis une seconde du pont de corde au point de sortie. Plus le virage est serré, plus la corde est atteinte tardivement. Dans une épingle, on maintient les freins assez tard jusqu’au point de corde, la vitesse de passage est réduite dans ce type de courbe.

La courbe à rayon croissant

C’est un virage qui s’ouvre de plus en plus. La sortie de ce virage, quasiment droite, permet de reprendre l’accélération très tôt. Le point de corde intervient tôt dans ce type de virage et le point de sortie relativement tard.

La courbe à rayon décroissant

Elle s’aborde en restant le plus possible à l’extérieur du virage. Le plus complexe est de jauger la balance entre le frein et le rayon de braquage. De plus, le point de corde est assez difficile à anticiper, car la visibilité est généralement réduite. Bien souvent, la bonne solution de trajectoire dans ce type de virage est le “V Curve” : le pilote va littéralement faire un “V” en trajectoire, ce qui permettra un freinage plus tard et plus efficace, car roues droites, un braquage plus prononcé en extérieur de virage, mais une ré-accélération très tôt et roues presque droites.

Le virage à double corde

Sur certains tracés, il est envisageable en un seul virage. Le rayon de braquage entre les deux cordes ne variant pas ou peu.

La chicane

C’est un enchaînement de virages inversés, relativement proches l’un de l’autre. L’objectif est de passer ces deux courbes avec la trajectoire la plus “tendue” possible pour limiter la perte de vitesse et le double effet centrifuge, et ainsi sortir le plus vite possible. Le principal problème dans ce type de courbe est la création de roulis par compression/décompression des amortisseurs, déchargeant un côté du véhicule. Les deux points de corde doivent être utilisés dans leur partie la plus large possible.

Les éléments clé pour une trajectoire parfaite

point de corde

Le regard

Dans le pilotage, on dit que la voiture se conduit avant tout avec le regard, elle se dirige là où on regarde. En effet, l’importance du regard est capitale et la projection de ce dernier permet d’anticiper les trajectoires. La qualité de la perception est divisée par dix si l’on s’écarte de seulement quelques degrés de l’objectif précis. D’où l’importance de fixer son regard sur des points précis, tout en balayant loin, après chaque enchainement.

La force centrifuge

La force centrifuge, en opposition à la force centripète, est la force qui pousse un élément en rotation vers l’extérieur de son centre de rotation. Cependant, des facteurs comme la vitesse, le poids de la voiture ou encore le rayon de rotation peuvent modifier le coefficient de force centrifuge.

Le poids est l’ennemi de la performance et réduit la vitesse de passage en courbe. C’est pourquoi, les voitures de course sont dépouillées et allégées au maximum. La masse d’un véhicule ne doit pas être confondue avec l’appui aérodynamique. On recherche généralement à réduire le poids et à augmenter l’appui. Ce dernier permet d’augmenter la tenue au sol du véhicule dans les courbes avec la vitesse. Mais attention, trop d’appui aérodynamique finit par limiter la vitesse maximale d’un véhicule. Tout est une question d’équilibre entre le poids, la puissance et l’appui aérodynamique.

L’utilisation de la largeur de piste

Pour résumer, plus on augmente son rayon de virage, plus la force centrifuge diminue. C’est pourquoi, il est primordial d’utiliser toute la largeur disponible, au centimètre près ! Par rapport à la réglementation de la FIA (Fédération internationale de l’automobile), la seule limite à respecter est de garder minimum 2 roues entre les 2 lignes de course, les lignes blanches qui délimitent les bords de piste de part et d’autre. La trajectoire exter – inter – exter est bien souvent la plus efficace pour les passages en courbe.

Pour aller plus loin

Einstein disait ” la connaissance s’acquiert par l’expérience, tout le reste n’est que de l’information”. Venez participer à un stage de pilotage sur circuit pour apprendre ou vous perfectionner grâce aux précieux conseils de Julien, coach professionnel, qui saura vous accompagner avec précision quelque soit votre niveau. Accessible à tous.