06 08 32 54 41 // 1 avenue du meilleur ouvrier de France, 33700 Mérignac
Youtube Instagram Facebook Linkedin

Quelle position de conduite choisir au quotidien ?

Il n’y a pas de position de conduite « idéale » au quotidien. L’important est qu’elle soit adaptée à votre gabarit et à votre morphologie. Il y a bien sûr des règles dictées par les lois physiques. Vous les avez apprises à l’auto-école ou d’une autre source.

Pourquoi il essentiel de personnaliser votre position de conduite au quotidien ?

La position de conduite est un peu comme la tenue vestimentaire. Chacun choisit ce qui lui correspond en taille, en coupe, en confort. Un haut plus long, des manches plus courtes, un pantalon plus ample ou plus cintré. Naturellement, les lois physiques déterminent les grandes lignes. Il vous sera impossible de marcher correctement dans un pantalon trop serré, par exemple. Pour la position de conduite, c’est pareil.

Le 1er point important à personnaliser : la hauteur de votre siège conducteur !

Elle doit être cohérente par rapport au véhicule et tenir compte de votre taille. Sachez qu’aujourd’hui, de plus en plus de voitures ont des portières très hautes. Ce qui implique que « la ceinture de porte », c’est-à-dire le haut de la portière et le début de la vitre, est de plus en plus haute. Niveau design, c’est la tendance du moment. Niveau sécurité, c’est intéressant aussi, car elles protègent tout le bras et tout le haut du corps. L’inconvénient de ces portières est qu’elles donnent l’impression d’être assis de plus en plus bas dans la voiture. Cela génère une moins bonne visibilité. Pour compenser ça, il faut lever le siège. En levant le siège, tenez compte de votre taille et de votre morphologie. Plus vous êtes de petite taille, plus il faut compenser en levant le siège.

  • Ce qui vous indique que vous êtes dans une mauvaise position de conduite : vous sentez que vous devez fournir un effort, même petit, pour tourner la tête ou voir devant. En manœuvre ou en ville, ça va être compliqué et cela provoquera du stress.
  • Ce qui vous indique que vous êtes dans une bonne position de conduite : vous ne ressentez aucun effort pour tourner la tête et voir facilement à partir de 1m-1,5 m sur le bord de la voiture. Naturellement, vous ne verrez pas l’aplomb de la voiture. Sinon cela signifie que vous êtes assis beaucoup trop haut. Pour la visibilité à l’avant, c’est bien de voir 4-5 m devant vous.  Autant sur un circuit, cela n’a pas d’importance. Autant, au quotidien, c’est bien de voir tout l’entourage. Si un chien, un chat, un enfant traversent, par exemple.
Position de conduite au quotidien

Le 2eme point à personnaliser pour votre position de conduite : l’éloignement de vos jambes et vos bras

A aucun moment, vos jambes ne doivent être complètement tendues. Si vous avez une boîte manuelle et que vous avez besoin de débrayer, votre jambe ne doit pas être complètement tendue pour débrayer correctement. En effet, cela enlève de la précision et vous fatigue rapidement.  

L’éloignement est également important pour le volant. A aucun moment, vos bras ne doivent être complètement tendus. Même si vous tournez le volant. Vous pouvez peut-être vous dire que c’est « ok de tendre les bras pour tourner le volant à 1/2 tour ». Mais cela génère, en réalité, un vrai stress. Vos bras se tendant. Cette tension indique à votre cerveau « attention, il y a un truc qui n’est pas habituel ». Et, en réponse, le cerveau crée une zone de stress. Or ce stress vous n’avez pas besoin pour gérer votre volant à un virage. Vous pouvez compenser l’éloignement du volant avec un réglage de volant de profondeur et de hauteur. Attention à ne pas se situer trop bas par rapport au volant. Vous avez peut-être déjà croisé des personnes qui regardent sous le haut de leur volant ? C’est assez dangereux, car cela fausse la perception du fait de la gêne du volant dans le champ visuel. Ajustez votre volant de sorte qu’il soit en dessous de votre champ de vision. Et, qu’en même temps, il soit suffisamment proche pour que vous n’ayez pas à tendre les bras.

Le 3eme point à personnaliser : un fois bien calé, vous réajustez vos rétroviseurs ! 

Vos rétroviseurs extérieurs et intérieur doivent être ajustés de façon à vous offrir une visibilité sans effort. Vous est-il arrivé de voir des conducteurs qui bougent en avant pour voir correctement dans leur rétroviseur central ? C’est autant de secondes de vigilance perdues pour la sécurité de tous. Vous ne devez absolument pas avoir à bouger ou à fournir des efforts pour balayer du regard vos rétroviseurs.

Pour résumer, votre position de conduite doit vous permettre d’avoir les bras détendus, le bas du corps détendu. Sur les gros freinages, votre bas du corps peut être un peu en maintien. Par exemple, votre jambe gauche repose sur le cale-pied. Ainsi, elle est en maintien. Vous n’avez pas à bouger du tout au niveau du siège, de l’assise, c’est ça qui maintient le corps.  Votre position de conduite vous permet d’avoir toutes les infos de l’entourage. Vous avez 180 degrés de champs de vision par la porte conducteur, la porte passager et le pare-brise. Les 3 rétroviseurs vous indiquent ce qui se passe à l’arrière. Il vous est facile de tourner la tête correctement au besoin.

Pour aller plus loin

Einstein disait ” la connaissance s’acquiert par l’expérience, tout le reste n’est que de l’information”. Venez participer à un stage de pilotage sur circuit pour apprendre ou vous perfectionner grâce aux précieux conseils de Julien, coach professionnel, qui saura vous accompagner avec précision quelque soit votre niveau. Accessible à tous.