Instagram Facebook Twitter

Une entreprise

Coach certifié (Institut de Neurosciences appliqués de Paris et Praticien PNL), j’utilise le pilotage comme un instrument de coaching. Cela peut-être une récompense intelligente pour vos salariés. Un coaching sur mesure en communication interpersonnelle, efficacité opérationnelle, gestion et résistance au stress. Nous établirons ensemble un programme qui correspond à vos besoins

Pour aller plus loin

L’arrivée sur un circuit commence souvent par une perte de repères face aux nouvelles données. Pas de freinage assisté, pas de limitations de vitesse, pas d’indicateurs de direction. Il faut mobiliser toutes ses capacités rapidement pour s’adapter et intégrer de nouvelles variables (le tracé du circuit, la météo, la voiture puissante, la vitesse…).

Ce sont les mêmes capacités de concentration qui sont déployées en entreprise pour apprécier les variables d’une situation nouvelle. Il est indispensable d’oublier quelques réflexes acquis en conduite sur route et s’ouvrir à la nouveauté du pilotage. 

Pour oublier un réflexe faut-il encore en avoir conscience ? Je suis là pour ancrer ses prises de consciences et effectuer des parallèles avec les situations professionnelles lors de débriefings. Prenons quelques exemples. Aborder un virage sur circuit à très grande vitesse nécessite de ne pas regarder le virage mais la direction où vous souhaitez aller sans forcément voir le tracé du circuit devant.

Combien de fois, en tant que professionnel, vous devez prendre des décisions importantes sans une nette visibilité du marché et dans l’urgence ?

Le coaché vit la situation en tant qu’acteur avec son corps, ses émotions, son intellect. C’est un vécu-apprentissage ludique. Mon rôle est de lui apprendre à utiliser ce vécu pour aborder un virage abrupt dans son quotidien professionnel. Autre exemple assez parlant est le parallèle entre le dérapage sur circuit et le dérapage relationnel. Je l’utilise pour améliorer la communication interprofessionnelle. La peur, la panique, un coup de volant trop rapide. Pas grave ? Non, mais les autres acteurs sur le circuit perdent « la lisibilité » de votre attitude.

Vivre le pilotage permet de revenir aux souvenirs émotionnels vécus et de débriefer avec moi pour se voir avec un œil extérieur. L’avantage du pilotage à part l’apprentissage par le jeu et aussi que le circuit ne vous laissa pas le choix. Pour conclure, je voudrais dire quelques mots sur l’expérience de la puissance.

La puissance est-elle dans la direction d’une équipe ?

Tenir le volant d’une 400ch ente vos mains vous rend-t-il puissant ? Découvrez par vous –mêmes.