06 08 32 54 41 // 1 avenue du meilleur ouvrier de France, 33700 Mérignac
Youtube Instagram Facebook Linkedin

Le tiré-glissé

La technique du tiré-glissé peut servir pour le pilotage sur les circuits aux virages serrés. Mais, elle est surtout très utile dans la conduite au quotidien. Le tiré-glissé est une façon de tourner le volant pour prendre les virages serrés en ville ou en montagne. 

Vous avez sûrement déjà entendu que vos mains doivent se poser à 9h15 sur le volant ? Naturellement, nous comparons ici le volant à cadran d’horloge. Votre main gauche à 9h et votre main droite à «et quart». Quand la route est roulante, qu’il y a un peu de vitesse, vos mains doivent rester à 9h15. C’est la position la plus efficace.

En revanche, vous devez déplacer vos mains pour prendre des virages très serrés. Vous aurez beaucoup plus de précision pour tourner en tirant sur le volant avec la main côté virage. C’est la technique du « tiré-glissé ». 

Beaucoup de conducteurs ont, au contraire, l’habitude de « pousser » le volant avec la main opposée au virage. Cela enlève beaucoup de précision à la voiture dans le virage. 

La précision vient du fait de tirer le volant et la symétrie des 2 mains. Dans le tiré-glissé, la main droite travaille autant que la main gauche. 

Evitez le piège de la prédominance de la main gauche. L’automatisme de beaucoup de conducteurs est de mettre la main gauche en haut du volant. Ils gardent ainsi la main droite sur le levier de vitesse. C’est dangereux. Vous mettrez des grands coups de volants en poussant ce dernier. Surtout, en cas d’obstacle imprévu sur la route. Alors qu’avec les 2 mains à 9h15 qui se déplacent selon le tiré-glissé, vous mettez la juste dose de volant nécessaire pour le virage ou l’évitement d’un obstacle. 

le tiré-glissé

LE TIRÉ-GLISSÉ : EXEMPLE PRATIQUE POUR TOURNER À DROITE :

  • Votre main droite (côté virage), placée à « et quart », se déplace sur le haut du volant, à 12h00. 
  • Vous tirez sur le volant avec votre main droite. Une fois stabilisé dans le virage, votre main se retrouve de nouveau à « et quart », mais avec les roues braquées. 
  • Pour sortir du virage, la main opposée au virage (dans notre exemple, c’est la main gauche) tire sur le volant pour remettre les roues droites.
  • Plus le virage est serré, plus vous allez chercher loin le volant pour vous engager dans le virage. 
  • Pour un petit virage, vous déplacez la main d’un quart de tour comme dans l’exemple. C’est le plus courant. 
  • Pour un grand virage serré, vous pouvez déplacer la main de trois quarts de tour. Cela signifie que la main côté virage tire le volant sur trois quarts de tour. C’est valable pour les virages les plus serrés, les virages épingles, les manœuvres comme faire en demi-tour, etc.

Pour aller plus loin

Einstein disait ” la connaissance s’acquiert par l’expérience, tout le reste n’est que de l’information”. Venez participer à un stage de pilotage sur circuit pour apprendre ou vous perfectionner grâce aux précieux conseils de Julien, coach professionnel, qui saura vous accompagner avec précision quelque soit votre niveau. Accessible à tous.