06 08 32 54 41 // 1 avenue du meilleur ouvrier de France, 33700 Mérignac
Youtube Instagram Facebook Linkedin

Le regard sur circuit

Le regard est LE basique essentiel en pilotage sur circuit. C’est aussi l’un des éléments les plus complexes à travailler, car son principe va à l’encontre de la logique de survie du cerveau. Quel que soit le niveau d’un pilote, il n’est pas rare que son regard soit à travailler à chaque entrainement.

QUELS SONT LES ATOUTS DU REGARD ?

Le regard en avance sur l’action permet de l’anticiper et, par conséquent, de placer volontairement le véhicule là où on le souhaite précisément. 

Sur le papier, cela semble être un principe extrêmement simple. Mais, en pratique,  sur une portion de route exigeante, avec une voiture de course ou, du moins, une voiture rapide, notre attention se porte souvent au mauvais endroit. Les études en neurosciences appliquées nous montrent, qu’en cas de danger perçu, notre cerveau est dans une dynamique de survie. C’est-à-dire qu’il analyse le danger en le regardant. C’est là le problème, puisqu’on va là où on regarde.

D’où l’importance d’anticiper et de viser précisément l’objectif. À l’approche d’une courbe ou à l’intérieur de celle-ci, que le véhicule dérive, ou qu’il soit en limite d’adhérence, il est important de garder les yeux là où l’on désire aller. Comme, par exemple, sur le point de sortie. Dans le cas contraire, si l’on suit la logique du cerveau et que l’on ne s’oblige pas à regarder là où l’on désire aller, nos yeux fixeront le danger (le mur, le bac à gravier, le vibreur, une autre voiture…). Impossible d’envisager une trajectoire parfaite sans que le regard soit positionné sur cette dernière. La clé est la décomposition et l’anticipation.

Même si l’on connaît le tracé par cœur, il est important d’insister sur le regard, à chaque tour, chaque virage. Car c’est le cœur du pilotagele regard dessine chaque trajectoire avant même de l’entamer.

DÉCOMPOSEZ EN 3 ÉTAPES :

  • A l’approche d’une courbe, les yeux balayent les 2 points stratégiques qui approchent : point de freinage et point de corde.
  • A hauteur du point de freinage, les yeux sont déjà sur le point de corde, on attaque ensuite la pédale de frein.
  • Arrivé quelques mètres avant le point de corde qu’on a visé, on lève le regard sur le point de sortie. Une fois sorti, les yeux doivent être immédiatement sur la prochaine courbe, même si, cette dernière est encore loin.

 C’est dans l’anticipation et la gestion du regard que réside le secret principal pour optimiser la performance. 

regard pilote

L’ANTICIPATION ET LE REGARD

Il est important de toujours avoir un point de repère d’avance sur la trajectoire. En effet, l’astuce utilisée par les meilleurs pilotes, demandant de l’expérience, est d’avoir déjà l’œil sur le point de corde au moment de l’attaque du frein.

Plusieurs bénéfices :

-même si le freinage est brutal, on vise déjà l’essentiel du virage

-avec ce repère, sans y réfléchir, le point de braquage va être facile à trouver, et la la fameuse dégressivité du freinage, si spéciale à maitriser, aussi.

Le mot du Coach : Evident à comprendre, contre nature à appliquer au début, une fois ancré comme habitude, le regard devient comme une évidence et permet de ressentir fluidité et efficacité. C’est d’autant plus vérifiable à haute vitesse et sur faible adhérence, comme sur la glace par exemple.

Julien GEDET

C’est délicat à intégrer que l’information de l’emplacement du bac à gravier ou bien du mur nous soit inutile. En vrai, ce qui se passe, c’est que les yeux visent l’objectif uniquement, mais le cerveau perçoit toutes les limites de piste aux alentours. Amusant d’observer ce mécanisme sur une vidéo en Drift de Ken Block avec une route dans le vide sur un passage au bord d’un ponton de port maritime. Soyez certain que s’il regardait ce fameux vide ou l’eau, plutôt que son objectif de sortie de trajectoire, il sortirait bien trempé 🙂

En aparté, il est important de distinguer la différence entre réflexes et automatismes. Les réflexes sont des réactions innées là où les automatismes s’acquièrent avec l’expérience et la pratique. Soyons clairs, le regard au bon endroit ne sera jamais un reflexe, mais il pourrait devenir un automatisme avec un entrainement régulier.

POUR ALLER PLUS LOIN

Einstein disait: ” la connaissance s’acquiert par l’expérience, tout le reste n’est que de l’information”. Venez participer à un stage de pilotage sur circuit pour apprendre ou vous perfectionner grâce aux précieux conseils de Julien, coach professionnel, qui saura vous accompagner avec précision quelque soit votre niveau. Accessible à tous.

Pour aller plus loin

Einstein disait ” la connaissance s’acquiert par l’expérience, tout le reste n’est que de l’information”. Venez participer à un stage de pilotage sur circuit pour apprendre ou vous perfectionner grâce aux précieux conseils de Julien, coach professionnel, qui saura vous accompagner avec précision quelque soit votre niveau. Accessible à tous.