06 08 32 54 41 // 1 avenue du meilleur ouvrier de France, 33700 Mérignac
Youtube Instagram Facebook Linkedin

Freinage pied gauche

Pour clarifier l’expression “freinage pied gauche”, faisons déjà une distinction. A l’origine, la technique de pilotage du même nom était plutôt utilisée en rallye, sur une voiture traction ou 4 roues motrices. Aujourd’hui, lorsqu’on parle de freinage pied gauche, cela vient du fait que les commandes de changement de boite se font la plupart du temps grâce à des palettes au volant. Par conséquent, l’utilisation de l’embrayage en piste n’a plus lieu d’être. Naturellement, le pied gauche ne sert qu’à freiner et le pied droit qu’à accélérer. Nous allons développer dans cet article ces 2 principes.

freinage pied gauche

LA DÉFINITION DU FREINAGE DU PIED GAUCHE “ORIGINEL”

Cette technique s’utilise en courbe et consiste à mettre un léger frein avec le pied gauche alors que le pied droit est sur l’accélérateur. Le but de cette technique est de permettre à l’auto de conserver son assiette constante (inclinaison châssis) en ralentissant un peu, tout en conservant une légère pression sur l’accélérateur avec le pied droit. La technique permet également de “baisser” un peu les 4 suspensions. Le fait d’accélérer met la charge sur l’arrière de la voiture (l’arrière est très en appui) et le fait de freiner simultanément met la charge à l’avant (l’avant du véhicule est très en appui). Alors qu’en décélération classique, les 4 amortisseurs on tendance à se “relever”. Et, par conséquent, la voiture a tendance à flotter.

Autre avantage important du “frein pied gauche” réside dans le maintien de la pédale d’accélérateur. Cela empêche une décompression trop importante pour les moteurs turbo. Même si, de nos jours, les moteurs turbocompressés peuvent avoir des comportements dignes d’un atmosphérique, cela n’a pas toujours été le cas. A l’origine, cette technique servait à supprimer la décompression du turbo et de ce qu’on appelle le “turbo lag”. Autrement dit, le temps de réponse du turbo. Pour info, il pouvait s’écoulait jusqu’à 2s de temps de réponse entre la sollicitation de la pédale d’accélérateur à fond et la puissance maxi aux roues. 

DÉFINITION DU FREINAGE DU PIED GAUCHE “CONTEMPORAIN”

On parle ici d’autos de course actuelles. Très simple : utilisez votre pied gauche pour freiner. C’est devenu une technique beaucoup plus accessible au cours de la dernière décennie ! De plus en plus de voitures de piste et de course ont des systèmes de boîte de vitesses à palettes. Ce qui signifie qu’il n’est pas nécessaire d’utiliser l’embrayage sur la piste, libérant ainsi votre pied gauche pour vous concentrer uniquement sur le freinage.

Frein pied gauche

POURQUOI LE FREINAGE DU PIED GAUCHE EST-IL PLUS RAPIDE ?

La transition entre les pédales peut être plus douce. De l’accélération au freinagele transfert de charge de la voiture est plus fluide. Le temps de transfert entre les pédales est réduit à rien par rapport au freinage plus lent du pied droit. Le pied gauche est concentré à 100% sur le freinage et procure une bonne sensation. Par opposition au pied droit qui navigue entre deux pédales.

En attribuant des fonctions distinctes à chaque pied, l’objectif est d’avoir un meilleur ressenti dans son pied gauche, ce qui améliore le freinage global. Il ne sert à rien d’utiliser votre pied gauche pour freiner si cela signifie que vos entrées deviennent brusques et irrégulières.

LE TEMPS DE TRANSFERT ENTRE LES PÉDALES EST RÉDUIT EN CAS DE FREINAGE PIED GAUCHE

C’est une évidence, mais chaque petit détail compte, surtout, lorsque vous freinez plusieurs fois sur un tour. Si vous utilisez votre pied droit à la fois pour l’accélérateur et la pédale de frein, il s’écoulera un certain temps entre le moment où vous relâchez l’accélérateur et le moment où vous appuyez sur les freins (le temps qu’il faut pour déplacer votre pied). Lorsque vous utilisez votre pied gauche pour freiner, vous n’avez pas ce problème. Vous économiserez des fractions de seconde dans chaque zone de freinage. C’est le même concept lorsque le conducteur commence à accélérer en sortie de virage. Il n’est alors pas nécessaire de passer d’une pédale à l’autre. Le conducteur a beaucoup plus de contrôle au moment de remettre l’accélérateur et de descendre la ligne droite suivante.

transfert de charge

LE PIED DE FREINAGE EST 100% CONCENTRÉ SUR LE FREINAGE. 

Lorsqu’un pilote freine pied gauche, son pied est uniquement utilisé sur la pédale de frein. Cela aide le conducteur à être plus cohérent dans la zone de freinage et donne un avantage sur les freins du pied droit. Lorsque le pied gauche est uniquement utilisé pour le freinage, la sensibilité et le raffinement sont augmentés. Le conducteur saura exactement où la pédale de frein commencera à ralentir la voiture et la pression avant un blocage. Le chevauchement des accélérations et des freinages n’est pas quelque chose que vous voulez trop faire sur piste. Cependant, il peut y avoir des virages où il vaut mieux faire cela, plutôt que de lever la pédale d’accélérateur pour ralentir légèrement. 

Voiture avec palettes 

Il est important de garder à l’esprit que de nombreuses voitures de course à palettes auront également un embrayage. Vous n’aurez besoin de l’utiliser que lorsque vous démarrez et que vous vous arrêtez à nouveau. Mais, lorsque vous remuez vos pieds, cela peut devenir déroutant. Lorsque vous quittez la voie des stands, vous devriez avoir votre pied gauche sur l’embrayage et votre pied droit sur l’accélérateur. Comme une voiture de route manuelle ordinaire. Dès que vous avez complètement relâché l’embrayage, bien avant d’être sur la piste, déplacez votre pied gauche de l’embrayage à la pédale de frein. Cela vaut toujours la peine d’appuyer légèrement sur les freins à ce stade, juste pour vous assurer que vous avez une pédale solide. 

volant course cupra

C’est un peu plus déroutant lorsque vous revenez aux stands et que vous devez vous arrêter. Lorsque vous entrez dans la voie des stands, votre pied droit sera sur l’accélérateur et votre pied gauche sur le frein. À un moment donné, vous devrez déplacer les deux pieds d’une pédale vers la gauche.

Voiture à boite séquentielle 

De nombreuses voitures de course utilisent une boîte de vitesses séquentielle. Tirant vers l’arrière pour un passage à un rapport supérieur et poussant vers l’avant pour rétrograder. Dans les voitures avec une boîte séquentielle suffisamment solide et un pilote avec une technique appropriée, il est possible de ne pas utiliser l’embrayage lors de la conduite et donc le frein au pied gauche pendant tout le tour. Notez la nécessité d’une boîte de vitesses « suffisamment solide» et un bon talon-pointe pour les rétrogradages

De nombreux pilotes n’utiliseront pas l’embrayage pour monter les rapports avec une boîte de vitesses séquentielle. Une levée de l’accélérateur courte et rapide et une traction sur le manche suffiront pour qu’il passe en vitesse. Un conducteur expérimenté peut faire sauter l’accélérateur avec un timing parfait.

boite séquentielle

Voitures manuelles 

Pour ceux d’entre vous qui ont des voitures manuelles, ne craignez rien, vous avez toujours la possibilité de freiner au pied gauche ! 

Avec une transmission manuelle, vous pouvez freiner du pied gauche dans les virages qui ne nécessitent pas de rétrogradage. Vous pouvez déplacer votre pied gauche sur la pédale de frein. Bien qu’il n’y ait probablement pas beaucoup d’occasions sur un tour de faire cela, vous pourriez gagner un peu de temps ici et là. 

Remarque sur le freinage pied gauche

Il est fortement déconseillé de freiner pied gauche au quotidien sur route ouverte avec un véhicule de série. Ces véhicules ont un freinage extrêmement assisté et le manque de sensibilité du conducteur avec le pied gauche résultera probablement en un accident ou une perte de contrôle du véhicule. Le maniement du freinage pour une auto de course nécessite une pression d’environ 80 bars, soit 80 kilogrammes sur la pédale de frein, ce qui, vous l’imaginez bien, n’est pas du tout le cas sur un véhicule de série. C’est pour cette raison que cette technique est utilisée en compétition sur des véhicules adaptés. 

freinage pied gauche au quotidien

Le mot du Coach 

Certains pilotes habitués au freinage pied droit rechignent à passer au pied gauche. Une dizaine de tours seulement sont nécessaires pour s’adapter à cette technique. La notion importante est de garder la sensibilité dans le pied gauche et dans le pied droit. L’un pour doser le freinage principalement pour les freinages dégressifs et l’autre pour jauger l’accélération. En karting par exemple, on ne se pose pas la question, et cela se fait très naturellement. A vous de retrouver la même sensation en auto!

Pour aller plus loin

Einstein disait ” la connaissance s’acquiert par l’expérience, tout le reste n’est que de l’information”. Venez participer à un stage de pilotage sur circuit pour apprendre ou vous perfectionner grâce aux précieux conseils de Julien, coach professionnel, qui saura vous accompagner avec précision quelque soit votre niveau. Accessible à tous.