06 08 32 54 41 // 1 avenue du meilleur ouvrier de France, 33700 Mérignac
Youtube Youtube Instagram Facebook Linkedin

Faire tourner une voiture grâce aux freins

Vous voulez sentir le plaisir d’être vraiment aux commandes de votre véhicule dans les virages ? Révélation importante : une voiture ne tourne pas grâce au volant, mais, grâce aux freins ! Le volant est parfait pour tourner en manœuvre, à petite vitesse. Si vous voulez tourner à vive allure sur circuit ou sur route, pensez « frein ». Le reflexe en roulant vite est de tourner le volant dans la direction souhaitée, de mettre de l’angle. Cette conduite provoque l’effet inverse. Plus vous tournez le volant et, donc les roues, moins la voiture tourne. Quelle est la solution ? Gérer son frein au mieux.

La pédale de frein a deux fonctions distinctes

-La première fonction vous sert à ralentir la voiture : vous appuyez à fond sur la pédale de frein, les roues bien droites, je souligne « strictement » droites.

– La deuxième fonction vous sert à faire tourner la voiture au moment où vous entrez dans le virage.

Sur la première fonction, celle de ralentir le véhicule, vous pouvez envisager une pression de freins à fond, tout de suite, lorsque vos roues sont droites. (lien vers article Un bon freinage). A partir du moment où vos roues commencent à tourner, vous allez utiliser le freinage dégressif. En effet, vous ne pouvez pas vous permettre de freiner à 100% alors vos roues sont braquées. C’est comme s’il y avait une poulie reliée entre le haut du volant et la pédale de frein. En position « roues droites », cette poulie n’est pas du tout en tension, ce qui vous permet de freiner à fond. Par contre, en tournant le volant, vous actionnez « comme un câble » qui viendrait relever la pédale de frein. D’où l’impossibilité d’avoir 100% de freinage en position « roues tournées », sous peine de risquer de déséquilibrer la voiture.

En résumé, freinez fort avant un virage et, uniquement, avec les roues droites. Puis, commencez à soulager la pédale de frein dès que vous mettez de la rotation dans vos roues en utilisant votre volant. Et, Point Crucial à retenir : vous ne lâchez pas complétement votre pédale de frein en tournant; vous restez sur un freinage dégressif.

Freinage avant virage

Pourquoi freiner fort avant de tourner ?

Parce qu’en freinant fort avant de tourner, la charge va se mettre sur l’avant de la voiture, qui, de ce fait, s’enfonce un petit peu. L’arrière de la voiture est, au contraire, un peu délesté, donc il est plus léger. En tournant dans le virage, il faut que vous gardiez cette charge vers l’avant. Si vous lâchez complétement le frein après avoir tourné, les suspensions- avant vont se relever et vous perdrez de la charge sur l’avant. Cela vous empêchera de tourner correctement. Inversement, avec un freinage dégressif jusqu’à la moitié du virage (appelé « point de corde »), vous aurez le meilleur pouvoir directionnel possible. Moins vite vous roulez, plus vous devez soulager le frein. Vous freinez donc de 100% roues droite avant le virage jusqu’à 0% au niveau du point de corde. Arrivé au point de corde, vous pouvez vous permettre de réaccélérer.

Une voiture tourne bien grâce aux freins et non au volant. Sur un circuit, les écarts de vitesse entre celui qui utilise cette astuce et celui qui lâche son frein en tournant, sont énormes. Sur la route, la sécurité est assurée au maximum par cette technique, vous évitant de « sous-tourner ». Vous restez réellement aux commandes du véhicule avec une utilisation intelligente de la pédale de frein. Rassurez-vous, si vous rentrez trop fort dans un virage avec du volant, la technologie de votre voiture vous protégera. Le correcteur de trajectoire freinera pour vous. Il est obligatoire sur toutes les voitures depuis 2009.

Freiner avant tourner

Le mot du coach :

le regard est déterminant pour utiliser cette astuce de freinage. Entre 100% de freinage avant le virage et le 0% de freinage au point de corde, il y a un une sorte de cône de dégressivité que vous pouvez visualiser. Il n’y a jamais deux tours ou deux virages identiques. Ce qui distingue un pilote rapide, un conducteur sur route qui reste maître à bord, c’est l’utilisation du regard. Avant de toucher au frein, il faut avoir le regard sur le point de corde. En arrimant votre regard au point de corde, vous saurez parfaitement passer de 100% jusqu’au 0 % du freinage. Il y a des pilotes qui roulent pendant des années sans connaître cette astuce et qui disent qu’ils y vont « au feeling ». En vrai, c’est la technologie du correcteur de trajectoire et le hasard qui sont aux commandes de leur engin.   

Pour aller plus loin

Einstein disait ” la connaissance s’acquiert par l’expérience, tout le reste n’est que de l’information”. Venez participer à un stage de pilotage sur circuit pour apprendre ou vous perfectionner grâce aux précieux conseils de Julien, coach professionnel, qui saura vous accompagner avec précision quelque soit votre niveau. Accessible à tous.